Histoire

L'anecdote historique : de l'Excelsior à la Foudre

Le saviez-vous ? À l’origine, le Théâtre de la Foudre était un cinéma de quartier qui accueillait tous les dimanches de nombreux spectateurs.

Publié le

Le saviez-vous ? À l’origine, le Théâtre de la Foudre était un cinéma de quartier qui accueillait tous les dimanches de nombreux spectateurs.

Son nom, L’Excelsior. À partir de 1969, il change de fonction et devient un théâtre appelé Maxime-Gorki. De nombreuses célébrités comme Raymond Devos, Guy Bedos ou encore Juliette Gréco se produisent alors sur la scène quevillaise.

Considéré comme un centre de développement culturel et de création artistique à part entière, l’établissement reçoit en 1991, le label Scène nationale accordé par le Ministère de la culture. Puis en 2004, il est rebaptisé ”Théâtre de la Foudre”, en hommage à l’ancienne usine de fabrication de lin avenue Jean-Jaurès.

En 2014, il accueille le Centre Dramatique National de Normandie- Rouen (CDN) qui fusionne pour la première fois les 3 théâtres : le Théâtre des Deux Rives de Rouen, l’Espace Marc-Sangnier de Mont-Saint-Aignan et le Théâtre de la Foudre de Petit-Quevilly. L’objectif, promouvoir une culture contemporaine accessible dans une démarche d’éducation populaire.

Aujourd’hui encore, le Théâtre de la Foudre continue de faire parler de lui notamment à travers des spectacles proposés qui mettent en lumière différentes formes artistiques comme la danse, la musique et l’humour.

Découvrir l'histoire de Petit-Quevilly