Ecoles

Des masques inclusifs

Distribués par la Ville aux enfants avec des déficiences auditives et à leurs enseignants du CRA Beethoven à l’école Chevreul ainsi qu’à tous les professeurs de petites et moyennes sections de maternelle, les masques inclusifs permettent aux élèves de poursuivre sereinement leur scolarité.

Publié le

"Les masques ne sont pas agréables à porter, ni pour les enfants, ni pour moi-même" nous explique Sophie Prevel, enseignante au CRA Beethoven. “Mais ils sont nécessaires à l’apprentissage de la lecture. Ainsi, les enfants voient les lèvres bouger et distinguent les mots formulés. Bien visualiser les expressions du visage pour un enfant sourd est une chose primordiale. Pour la langue des signes, par exemple, le signe ne peut être séparé de l’expression du visage. Malgré les masques, il faut redoubler d’effort et accentuer l’articulation pour aider les enfants au maximum, car pour eux, les échanges avec le masque sont bien plus difficiles et fatigants ”.