facebook twitter
Seine Innopolispano Nerudapano-sculpturespano-theatre

événements

 

Rencontre : Doris Gane, Quevillaise, 35 ans

lun 3 déc. 2018 - 16h39

Sensible au gaspillage alimentaire, Doris Gane a voulu agir, toucher ses concitoyens et les faire participer. En septembre dernier, elle crée un groupe facebook appelé “Manger moins cher et lutter contre le gaspillage alimentaire”. Aujourd’hui, la plupart des 500 membres donne et échange des denrées alimentaires via sa page...

Doris travaille dans le domaine pharmaceutique. Elle a eu l’opportunité en 2018 de suivre une formation de developeur web et de présenter un site sur les circuits courts. Déjà, une idée germait dans sa tête. Dans son entourage, elle constatait que des jeunes étaient en précarité alimentaire, que leurs revenus ne permettaient pas toujours de manger à leur faim. Elle s’est demandée comment faire pour aider les autres.

Elle a décidé d’agir, d’abord en se renseignant auprès d’organismes environnementaux puis en faisant
des recherches.

“Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, ADEME, 30 kg de déchets alimentaires (dont 7 kg de produits qui n’ont même pas été déballés) sont jetés par personne et par an en France. Ça m’a surpris ! D’un côté, on jette de la nourriture, de l’autre, des personnes n’ont pas assez à manger.

 

"D’un côté, on jette de la nourriture, de l’autre,

des personnes n’ont pas assez à manger."

 

Alors j’ai lancé une page facebook “Manger moins cher et lutter contre le gaspillage alimentaire” qui permet aux particuliers de l’agglomération rouennaise de donner des aliments à d’autres. En quelques jours, des dizaines de membres se sont inscrits.

Ils peuvent échanger des denrées alimentaires, effectuer des achats groupés (pour réaliser des économies). Certains disposent d’un potager ou d’un verger et vendent leur production à petits prix.

D’autres encore partent en vacances et, pour ne pas jeter, proposent des yaourts, de la farine, du chocolat en poudre. Il suffit de prendre une photo du produit non entamé (avec la date limite de consommation) et de la publier.

Sur la page, je poste aussi des articles “trucs et astuces”, des recettes et des liens vers des événements. Quevillaise, je me déplace le plus souvent possible à vélo et profite des espaces verts comme le parc des Chartreux pour courir. Je participe aux spectacles proposés par la Ville (Animaijuin, la Fête des lumières).

Je constate que les choses bougent y compris à Petit-Quevilly et que les gens sont de plus en plus sensibles à leur environnement, ça me rassure et me pousse à poursuivre. J’ai ainsi le projet de créer pour 2019 une association pour récupérer les invendus chez les petits commerçants de proximité”.

Contact : asso.recupere@free.fr

 

 

 

 

 

 

 

Mentions Légales  | Plan du site

2014 © Ville Petit Quevilly
Développement et intégration - Au-delà des Pixels