Flashinfos
Seine Innopolispano Nerudapano-sculpturespano-theatre

événements

Agenda

Les espaces verts

 

Jardin du cloître

Dessiné par Bruno Saas, architecte de l’Atelier de Saint George, ce jardin évoque le passé monacal du site. En effet, il met en avant les vestiges de l’ancien Cloître des Chartreux dont le domaine couvrait une grande partie du territoire de Petit-Quevilly aux 17è et 18è siècles. Le jardin du Cloître a vocation d'être un lieu de quiétude et de méditation. 
Il s’étend sur plus de 9 000 m² et met en valeur le mur de l’ancienne galerie du cloître. Une promenade historique ponctuée de repères temporels nous plonge dans la journée type d’un moine de l’époque.
Une des 12 cellules, dont l’extérieur a été restauré, permet au visiteur de mieux comprendre le mystérieux Ordre des Chartreux.
Les 12 pierres de granit, sculptées par l’architecte, rappellent que 12 moines ont été inhumés à cet emplacement. 
Le jardin, orné de plantes médicinales et condimentaires, présente aussi un verger traditionnel avec des variétés de pommes anciennes. Enfin, quelques parcelles de potager sont cultivées par le service des espaces verts pour rappeler la vocation alimentaire des jardins du cloître. 

 

Métro sur gazon
Petit-Quevilly se distingue des autres villes de l’agglomération qui accueillent le métro par sa plate-forme en gazon. Strasbourg, Nantes, Grenoble et Zurich ont également fait ce choix qui permet d’améliorer l’environnement en créant des espaces verts et de diminuer le bruit du passage des rames, ce qui est très apprécié des riverains. 
Chaque fois, l’enrobé rouge a été préféré à l’enrobé noir et des pavages de granit marquent l’alternance entre les zones piétonnières et les zones réservées à la circulation automobile dans un souci de sécurité.


Parc des Chartreux
Une bulle d’oxygène dans la ville! Le parc des Chartreux a connu une histoire riche et mouvementée. En 1160, Henri II Plantagenêt, Duc de Normandie et Roi d’Angleterre, y installe une léproserie. Guillaume Lecointe, en 1836, y établit une maison de correction agricole qui deviendra un hospice quelques 30 ans plus tard. Acheté en 1921 par la mairie de Petit-Quevilly, le parc représentait un espace boisé de 9,58 ha, véritable poumon vert au cœur de la ville.

Le parc des Chartreux est un lieu de détente familiale et quotidienne où les gens aiment flâner l’été et profiter des belles couleurs de l’automne. C’est également un espace de loisirs. De nombreux sportifs viennent courir l’après-midi ou en début de soirée.

Aujourd’hui, le parc couvre une superficie de 5,50 ha. Il a énormément souffert de la tempête de 1999 pendant laquelle 67 arbres ont été abattus.
Le parc demeure, pour les quevillais, le symbole d’une nature préservée. Hêtres, chênes, tilleuls, châtaigniers et érables composent le patrimoine arboré de ce bois, sans oublier d’autres arbustes tels que les sorbiers et les noisetiers. La nature y est ici au maximum préservée. Certains espaces sont gérés durablement pour permettre à la petite faune de sous bois de se nourrir.
Ainsi, on dénombre près de 16 espèces d’oiseaux et on peut y apercevoir des écureuils. La flore n’est pas en reste avec de beaux parterres de jacinthes sauvages au printemps.

Laissons faire la nature !
Si parfois l’herbe y est un peu haute, et si certains endroits ressemblent à des ronciers impénétrables, ce n’est que pour mieux protéger les habitants invisibles de ce lieu fragile qu’est le parc des Chartreux.

 

Place du 8 mai
La place du 8 mai, située en plein cœur du quartier Saint-Julien, a été complètement réaménagée en 2001. 
Ce quartier de la ville très attractif offre de nombreux espaces verts. 
Le béton a laissé place à un parc paysager bien adapté aux riverains et à tous les quartiers environnants. Les petits profitent pleinement de l’aire de jeux. Les adolescents peuvent jouer sur un court de tennis de proximité et les plus grands à la pétanque sur un terrain approprié. Les promeneurs accèdent par les pergolas au petit théâtre de verdure en cheminant à travers le parc. Le marché s’y tient le jeudi et le dimanche matin. Les animaux de compagnie n’ont pas été oubliés puisqu’un canisite a été spécialement conçu pour eux.

 

Square Marcel Paul
Imaginé par le cabinet de paysagisme et urbanisme Folius, le square est rythmé de promenades, d’allées, d’une aire de jeux clôturée avec jardin de bosses, d’un boulodrome, de bacs plantés.
Ces minis jardinets font partie du projet intergénérationnel mis en place dès 2008 avec le groupe scolaire Chevreul. Un jardin thématique « des 5 sens » a ainsi vu le jour, porté par trois classes, CE2, CM1 et CM2.
Deux équipements communaux sont également créés au cœur du square : le restaurant de personnes âgées Croizat et la salle d’activités. Imaginés par le cabinet d’architecte Aliquante, les deux bâtiments, distincts, sont reliés par un patio ouvert de 200m2. Ils ont fait l’objet d’une démarche Haute Qualité Environnemental (HQE) dès leur conception.


Plaine Kennedy
La plaine Kennedy est située juste à côté de la maison de l’enfance Jules-Verne. Sa richesse en petits animaux de toutes sortes en fait un terrain de prédilection pour l’association Chouett’club CPN. Ce site à vocations multiples est géré durablement par la Ville. Les interventions sont ciblées pour permettre de préserver la faune et la flore locale.

 

Plaine Pablo-Neruda
La plaine Pablo-Neruda est un bel espace vert en plein centre ville. Il est doté : d’une piste d’athlétisme, d’un terrain de basket et d’un terrain de football en gazon synthétique. Il est très fréquenté par les scolaires et les sportifs, mais il n’est pas rare d’apercevoir l’été des habitués venus pique-niquer ou étendus sur leur transat. Cet espace important au cœur du quartier Neruda va être restructuré dans les prochaines années.
 

Mentions Légales  | Plan du site

2014 © Ville Petit Quevilly
Développement et intégration - Au-delà des Pixels